LE PROJET IN/OUT

LE PROJET IN/OUT

Un concept théâtral original en prison

L’origine du Projet In/Out remonte à 2018. Le Théâtre de la Chute rencontre les membres de l’association La Touline, le Service Laïque d’Aide aux Justiciables du Brabant wallon. Cette rencontre lui permet de jouer son spectacle « L’Etranger » de Albert Camus dans les prisons de Ittre et de Nivelles. Les représentations sont suivies d’un échange direct avec les détenus, devenus spectateurs, quelques agents pénitentiaires, leur directeur.trice ainsi que plusieurs aumôniers, sur le thème de la place de l’individu dans la société.

En décembre 2019, grâce au soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles et au subside exceptionnel débloqué à cette occasion, le Théâtre de la Chute développe son projet et joue son spectacle « L’Etranger » dans les prisons de Tournai et de Marche. A cette occasion, deux partenaires culturels intègrent l’équipe : La Maison culturelle d’Ath et la Maison de la Culture Famenne-Ardenne.

Ces deux rendez-vous sont la première étape d’un concept théâtral original plus ambitieux Le Projet In/Out.

Une phase IN et une phase OUT

Le IN du projet

  1. Ecriture d’une plaidoirie personnelle par les détenus pendant des ateliers d’écriture hebdomadaires
  2. La représentation du spectacle L’Etranger dans la prison par la compagnie
  3. Le débat et la présentation des plaidoiries des détenus dans la foulée de la représentation

Le spectacle L’Etranger de Camus, mise en scène de la compagnie, est joué dans la prison devant les détenus et le personnel de la prison. Une discussion a lieu entre tous les participants à l’issue de la représentation. Pendant le mois qui précède cette représentation de L’Etranger, les comédiens du Théâtre de la Chute animeront un atelier d’écriture hebdomadaire avec une dizaine de détenus. Ils les encadreront dans la rédaction de plaidoiries que ces détenus interpréteront eux-mêmes sur scène dans la foulée de la représentation. Ces plaidoiries seront le fruit de leurs réflexions personnelles philosophiques et sociologiques sur le thème cher à Camus : Solitaire-Solidaire, ou autrement dit sur le rapport entre la liberté individuelle et la responsabilité collective.

Le OUT du projet

Deux formules du OUT sont possibles selon la volonté des organisateurs :

  1. Une représentation de L’Etranger par l’équipe du Théâtre de la Chute suivie de la présentation des plaidoiries
  2. La présentation des plaidoiries uniquement

Après avoir joué en IN, L’Etranger pourrait donc être présenté en OUT dans un centre culturel partenaire qui se situe dans la même région que la prison. Cette représentation serait suivie d’un échange avec le public. Et c’est également dans la foulée de cette représentation que seront présentées au public de la ville les plaidoiries des détenus. Cette présentation des plaidoiries des détenus pourrait prendre plusieurs formes possibles en fonction des autorisations obtenues par les administrations pénitentiaires. Si les détenus obtiennent une autorisation de sortie, ils viendraient présenter leur texte eux-mêmes, en chair et en os. Mais dans le cas contraire, deux alternatives possibles : soit un enregistrement de leurs plaidoiries réalisé dans la prison qui serait diffusé dans la salle du centre culturel, soit ces plaidoiries créées par les détenus dans le IN seraient interprétées dans le OUT par les comédiens du Théâtre de la Chute.

Sliding Image Sliding Image

Presse