LA CHUTE

La Chute

Camus

” L’homme qui parle dans La Chute se livre à une confession calculée. Réfugié à Amsterdam dans une ville de canaux et de lumière froide, où il joue à l’ermite et au prophète, cet ancien avocat attend dans un bar douteux des auditeurs complaisants.
Il a le coeur moderne, c’est-à-dire qu’il ne peut supporter d’être jugé. Il se dépêche donc de faire son procès mais c’est pour mieux juger les autres. Le miroir dans lequel il se regarde, il finit par le tendre aux autres.
Où commence la confession, où l’accusation ? Celui qui parle dans ce lieu fait-il son procès ou celui de son temps ? Est-il un cas particulier ou l’homme du jour ? Une seule vérité en tout cas, dans ce jeu de glace étudié : la douleur, et ce qu’elle promet “

Albert Camus

Le premier principe de cette adaptation c’est d’écrire une partition pour un théâtre de proximité.

Le but du jeu étant d’inviter le spectateur à rentrer dans la bulle de Jean-Baptiste Clamence.

Pour ce faire, nous avons produit  ce qu’on appelle une “petite forme”. Plus précisément, nous avons voulu faire ce qu’on pourrait appeler  du “Café-Théâtre Dramatique”, c’est-à-dire en prenant l’expression “Café-Théâtre” au pied de la lettre, donc en faisant du théâtre dans un café, en mettant en scène un texte fort de la littérature dans un espace de bar ou de cabaret, et donc dans un rapport de grande intimité avec le public.

Sliding Image Sliding Image

Adaptation Benoît Verhaert

Mise en scène Benoît Verhaert et Claude Enuset

Interprétation Benoît Verhaert ( Clamence )Almamy Barry et Laïla Amezian ( la chanteuse )

Scénographie Renata Gorka

Création sonore Hélène Lamy Au Rousseau

Teaser